Informations sur le congé paternité

 

 

Tout savoir sur le congé paternité

Les salariés masculins, en cas de naissance, peuvent demander un congé payé pour une période de 11 jours et jusqu’à 18 jours en cas de naissances multiples. Il s’agit de jour calendaire c'est-à-dire que les samedis, dimanches et jours fériés sont compris. Durant ce congé son contrat de travail est suspendu. L'indemnisation prévue est également ouvert aux pères sans emploi, ou aux étudiants de la formation professionnelle.

Les jours de congé de paternité sont combinés avec l'autorisation de congé pour naissance : les trois jours accordés aux salariés pour la naissance de l'enfant. Le congé de paternité et les 3 jours de congé pour la naissance peuvent être pris séparément, le congé de paternité peut commencer dans un délai de 4 mois après la naissance.

Le salarié doit aviser son employeur au moins un mois avant la date à laquelle il souhaite prendre un congé en précisant la date de retour au travail.

Durant le congé de paternité, le contrat de travail est provisoirement suspendu. Le salaire n'est donc pas versé par l’employeur. Cependant, le père à le droit aux indemnités journalière de la sécurité sociale ce qui permet de compenser le salaire perdu.

Les personnes bénéficiant d'un congé de paternité lors de l'inscription comme demandeur d'emploi sont considérée comme disponible pour l'emploi. Ils doivent accomplir des actes de recherche d'emploi.

Les étudiants de la formation professionnelle, payée par l'État ou de la région et liés à la santé en général d'assurance ont droit à une indemnité journalière normal de formation versée par l'État ou la région. Le bénéfice de l'indemnité journalière est ouvert uniquement si le congé de paternité débute au cours de la période de formation et se termine avant la fin de celui-ci.